• btheveniaut4

Interview Elodie Normand. Une première sur la distance réussie !

Dernière mise à jour : 19 oct.




Quelle première ! Pour ses débuts sur la distance, Elodie Normand, octuple championne de France Elite du 1500 m, a dominé le Semi-Marathon de Boulogne-Billancourt l'an passé dans le chrono prometteur de 1h14'10. Progressivement passée de la piste à la route ces dernières années, la sociétaire de la SCO Ste Marguerite coachée par Laurent Manneveau évoque sa performance avec plaisir et nourrit de gros espoirs pour la suite. Rencontre !


— Elodie, vous avez remporté l'édition 2021 du Semi-Marathon de Boulogne-Billancourt chez les féminines. Outre les 20 km de Marseille Cassis, c'était votre première expérience sur la distance des 21,0975 km.

En effet, à la base je préparais l'édition 2021 des 20 km de Marseille Cassis avec l'objectif de battre mon record personnel. Faute de vent, j'ai échoué et j'ai donc décidé de me rattraper 20 jours plus tard sur le Semi-Marathon de Boulogne-Billancourt. J'ai été surprise de réaliser un chrono en 1h14'10 pour une première sur la distance, alors que je réalise 1h17'23 sur 20 km trois semaines plutôt.

— On vous imagine heureuse d'avoir brillé sur une course mythique en France...

Très heureuse ! C’est vrai que c’était une surprise pour tout le monde de gagner, moi la première.

— Quels souvenirs gardez-vous de l'édition 2021 du Semi-Marathon de Boulogne-Billancourt ?

C'était la première fois que j'effectuais une course sur route avec un parcours plat et roulant. Pendant la course, je me suis rendu compte en regardant ma montre que j'avais battu mon record lors du passage au 10 km (34'10). Le parcours est très diversifié et pas du tout monotone, avec un passage dans le Bois de Boulogne.

— Une anecdote à nous raconter sur le Semi-Marathon de Boulogne-Billancourt ?

Justement, j'ai une belle anecdote ! Les organisateurs m'avaient recommandé de partir sur les bases de mon record personnel sur 10 km. Étant donné que c'était mes premiers pas sur la distance, cela m'avait fait un peu peur. Et c’est vrai qu’ils ont eu raison de me pousser car j'ai écouté leur conseil. Au final, je passe en 15'57 au 5e km puis en 34'10 au 10e km, et je remporte cette belle édition 2021.

— Vous êtes progressivement passée de la piste à la route ces dernières années. Comment s'est fait ce choix ?

Une volonté de changement. Je pense avoir fait un peu le tour des choses sur la piste. C'est vrai que ça devenait un peu rébarbatif et j'avais envie de changer d'environnement de compétitions. L'envie d'arrêter de tourner autour d'une piste afin de voir un nouveau décor. C'est un challenge pour moi de passer à la route. Savoir si j'ai la capacité à m'adapter à un nouveau terrain autre que la piste et également si j'ai la capacité à m'adapter à d'autres disciplines que le 1500 m.

— Quel est votre séance préférée pour préparer un semi-marathon ?

Je faisais énormément de séances de fractionné sur des côtes, notamment sur la côte du parcours de Marseille-Cassis. J'apprécie particulièrement car le cadre d'entraînement est joli et cela me permettait de travailler en même temps la musculation, qui est mon point faible.

— Vous possédez un très beau palmarès sur 1500 m (record en 4'10"15 en 2016 à Oordegem) avec 8 titres de championne de France (plein air et salle confondus entre 2015 et 2019). Que représente pour vous tous ces succès ?

Très contente, c'est vrai que je ne m'attendais pas à remporter autant de titres de championne de France Elite sur une même discipline, particulièrement sur 1500 m, épreuve très tactique. J'ai su durer pendant cinq années, c'est une réelle joie d'avoir pu remporter ces 8 titres nationaux.





86 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout